You are currently browsing Pots’s articles.

Non non vous ne rêvez pas… c’est bien moi qui écrit un post sur un blog, un post de savon qui plus est! Je ne pensais pas avoir une année si prenante, je suis littéralement sur les rotules. Plus le temps de tambouiller, ou très peu.

J’ai tout de même des recettes à vous présenter. Pour aujourd’hui je voulais revenir sur le savon fait pour l’e-zine de Kafée : le savon pâtes carbonara.

Ce savon a sa petite histoire et elle ne date pas d’hier… plutôt d’il y a maintenant… euh… 1 an et demi ??? je m’embrouille dans le temps, je ne sais plus trop. En tout cas c’était justement chez Kafée, une rencontre entre savonneuses qui a dégénéré pour ma part. Je suis assez réputée pour mon excentricité et cette journée n’a pas plaidé pour ma cause. De fil en aiguille j’en suis venue à relever le défi de faire un savon aux pâtes et au coca. Ca, c’est fait depuis longtemps et je l’avais posté sur mon blog il me semble.

Mais une fois le délire passé, naissait dans mon esprit l’envie de faire une gamme s’inspirant du quotidien des étudiants. Elle est théorisée depuis bien longtemps et comme toujours avec moi… pas encore concrétisée.

Voilà avec ce savon, l’illustration d’un plat universellement étudiant pour moi : les pâtes carbonara.

Pour cette recette, il vous faudra :

Des tagliatelles et 80g environ de talon de jambon coupé grossièrement :

Du sel fin, un oeuf, de l’eau de cuisson de pâtes, de la crème fraîche, du saindoux, de l’huile d’olive et accessoirement ^^ de l’huile de coco, de pépins de raisin et de sésame, de l’argile blanche.

Plus précisément ? Ca donne une recette telle que celle-ci :

40% HV coco

20% saindoux

20% HV olive

15% HV pépins de raisin

5% HV sésame

pour 600g de pâte à savon :

1 CS de sel fin, un oeuf, 1CS  l’argile blanche à la trace

100 mL d’eau de cuisson pour la dilution (soude calculée pour un surgraissage à 8)

125mL de crème fraiche dans les huiles

fragrance thym.

Le souci pour ce genre de « création » c’est de trouver un bon parfum… pas toujours évident. J’ai choisi de mélanger deux fragrances thym et les gens n’ont pas l’air de s’en offusquer.

Une fois la pâte faite, versez la dans un moule rectangulaire dans lequel se trouvent déjà les tagliatelles et le jambon. On couvre et on laisse la température montée pour une bonne cuisson al dente.

Vous voulez y goûter ?

J’aurais aimé une plus grande différence de couleur entre mes tagliatelles et ma seconde pâte à savon. Je suis assez déçue du faible contraste. Et puis je n’avais finalement pas assez de tagliatelles je trouve.

ATTENTION : ce savon est composé exclusivement de… savon 🙂 PAs de vrai jambon ou de vraies pâtes, juste des inclusions.

Pour faire des tagliatelles il suffit de prendre une longue tranche de savon et d’y découper de fines et longues lamelles au moyen d’un économe.

voici la petite étiquette qui va avec (ahhhh ce bon temps ou j’avais le temps de savonner ET de faire des étiquettes lol)

Les filles qui l’ont testé… j’attends vos impressions!!!!

PS : Mystic, nous sommes dimanche soir 😉 Je sais, je suis pleine de surprises lol.

Nous vous souhaitons de très bonnes fêtes de fin d’année et une très bonne nouvelle année, remplie de bulles et de sourires que vous soyez en Amérique, en Afrique, en Asie, en Océanie ou en Europe.

Merci de passer nous lire et d’écrire des mots très gentils. Sans vous, ce blog ne serait pas, et je lui souhaite une longue vie.

Pour ma part j’espère avoir un peu plus de temps à lui dédier en 2010 pour l’enrichir un maximum et surtout toujours partager avec vous tous.

Plein de poxs et à très bientôt.

Pots… au nom des fun’ en bulles 🙂

Il y a des jours comme ça qui nous paraissent gris et tristes. Chacun sa méthode pour retrouver le sourire, depuis quelques temps la mienne met mon odorat à l’épreuve et le comble selon son humeur.
Je n’avais pas savonné depuis longtemps, faute de temps, d’idées et… de balance ^^. Je m’y suis remise avec entrain, enfin non, Nansou m’a quand même un peu poussée.

J’ouvre ma réserve de fragrances et je les hume toutes. Je suis devant le match de rugby France-Afrique du Sud à la recherches d’idées pour un petit défi avec Nansou (oui le rugby c’est pas trop poétique selon certaines ^^) et je tombe sur 2 fragrances qui m’enivrent et réveille la petite fille gourmande que j’étais, toujours à l’affut de la moindre sucrerie pouvant délicatement se retrouver dans le creux de ma main ^^ (Euh d’ailleurs j’ai peu changé ^^ juste pris quelques centimètres en plus).

Ces deux parfums sont ceux de fraise et de lait d’amande. Vient alors le cruel dilemme, lequel choisir ? Je veux un savon rouge mais je veux aussi le lait d’amande … une véritable petite capricieuse en plus 🙂 . J’ai fini par sentir les deux flacons ensemble et me décider : ça sera un savon « Cléopâtre la tagada« . Comment ça la petite fille est délirante en plus de cela ??

Le lait d’amande sent divinement bon la colle cléopâtre de mon enfance et la fraise, les fameuses tagada! Le délire régressif total!!!

C’est donc décidé, ne me reste plus qu’à choisir mes huiles et mes ajouts. Pour une fois je veux innover ça sera :

30% HV coco
20% HV babassu
30% HV olive
10% HV pépin de raisin
10% HV macadamia

surg. 9 , 90mL de crème fraîche à la trace, 1CS de kaolin

5g de colorant rouge liquide de chez sensory perfection

2% de fragrance de fraise 1% de lait d’amande

Pas de karité pour cette fois, mais 30% d’olive, de l’hv de macadamia et surtout un peu de babassu pour tester la mousse.

Côté look, rien de très spécial. J’ai des colorants Sensory perfection, je voulais les tester et faire ça de façon plus pro que d’habitude donc j’ai pesé ce que j’allais rajouter ^^ Comme quoi tout n’est pas perdu ^^. Au final le rouge est  plutôt rose, mais très soutenu, il ne bave pas. La mousse est rose, c’est incroyablement girly!!

J’ai aussi profité de ce batch pour tester cette fragrance lait d’amande qui est dénigrée sur le forum des Céphée. Comment ça il ne sent plus rien dans les savons alors que l’odeur est très très forte dans le flacon ? Sur le coup et dans les premiers jours, il couvre complètement la fraise, puis s’efface peu à peu, laissant la synergie s’harmoniser, pour finalement et malheureusement, tendre vers une quasi disparition :(.

C’est vraiment étrange par rapport à ce qu’il se dégage du flacon. J’ai été sur le site d’Aromat’Easy, revendeur en France de Sensory Perfection, et j’ai été surprise de voir qu’ils préconisent de mettre 5% de fragrance alors que pour les autres le plus souvent on peut lire le chiffre de 0,01%

L’odeur est légère mais je la distingue encore derrière le bonbon fruit.

Voilà pour les petits tests que j’ai pu réaliser avec cette recette… il est maintenant temps de vous dévoiler ce savon qui m’émerveille dans ma douche et me redonne l’énergie d’une enfant malicieuse en sortant de la douche.

La photo est de piètre qualité et montre les soucis que j’ai eus au moulage, la pâte a très vite figé :s Je dois quand même ajouter que, qui dit odeur de fraises tagada, dit odeur très chimique.

Pox 🙂

Voilà une drôle d’idée pour le premier savon présenté sur ce blog…

Il paraît que j’ai la réputation d’être un peu fofolle (pour être gentille) dans le monde de la savonnerie… En élaborant ce savon, j’ai pensé très force à Sensation Nature, ma NSP, avec qui j’ai passé une soirée mémorable chez moi en relation avec le thème du savon. J’ai croisé la fragrance chez Sensory Perfection… j’ai craqué, j’ai testé ^^

Comme vous pourrez le voir d’ici quelques jours sur mon blog, et comme vous l’avez déjà peut-être entraperçu chez Nansou, j’ai décidé de faire une gamme autour de ce thème :  le cannabis (euh j’espère ne choqué personne hein!).

Je voulais un savon, vert qui sent bon et qui rappelle de bon souvenirs de franche rigolade (ou d’insomnie selon les cas ^^).

Voilà la recette :

HV coco 40%

HV olive 30%

Beurre de Karité 10%

Saindoux 10%

HV chanvre 10%

surgraissage à 8, soude diluée dans un minimum d’eau.

à la trace : fragrance cannabis, spiruline, charbon, kaolin, poudre de chanvre, graines de pavot

J’ai procédé  comme d’habitude : savon méthode à froid.

Je n’ai pas attendu la trace, comme l’avait évoqué irène dans plusieurs posts sur Potions et Chaudron. J’ai mélangé la fragrance et l’argile blanche à l’ensemble de la pâte. Puis j’ai séparé celle-ci entre parts inégale. 2/3 de pâte est resté sans autre ajout, dans un peu moins d’un tiers j’ai mis la spiruline diluée dans un peu d’huile de chanvre, de la poudre de chanvre et des graines de pavot, puis dans un tout petit reste de pâte j’ai mélangé du charbon.

Mon but était de faire un marbrage symbolisant les effluves de fumées. J’ai trouvé la méthode japonaise évoquée par Kafée sur son blog était une bonne solution! Malheureusement la pâte verte a complètement coloré celle encore vierge.  Au final j’ai été un peu déçue mais j’aime beaucoup les fines lignes noires qu’on retrouve dans le savon.

Niveau odeur… je trouve ça fidèle, alors forcément, j’aime ^^

Pour ce qui est des huiles choisies : pas de palme, ce qui est une nouveauté pour moi, donc plus de coco, du karité et du saindoux (oui je voulais tester le saindoux ^^) et bien sur de l’huile de chanvre!!!! Pour l’olive : j’en mets tout le temps ^^.

Voilà ce que ça donne en photo!

Pour l’emballage : quelque chose de très sobre, un sachet en plastique avec le poids de cette tranche de savon noté dessus.

Alors, je suis bonne pour être enfermée ? J’espère pas!!! en tout cas je suis restée dans la légalité en faisant ce savon, c’est juré!

Pox 🙂

Archives