You are currently browsing nansou’s articles.

Depuis quelques mois je me suis mise à la lecture intensive de mangas, et j’ai eu le bonheur de découvrir une petite série très détendante, un peu niaise, diraient certains, mais dont l’intéret majeur est de faire découvrir la cuisine japonaise : le Restaurant du Bonheur.

J’avoue prendre beaucoup de plaisir à m’initier à l a cuisine japonaise. Et bien entendu, ce qui devait arriver arriva… cela a déteint sur mon activité savon !

Je voulais, à l’origine, réaliser un joli savon thématique riz. On en voit fleurir partout en ce moment, et j’avoue que cette thématique me plaît beaucoup. J’avais donc en tête un beau savon à base de cire de son de riz, de sirop de riz… un savon élégant, bien sage.

Oui, mais voilà, je ne suis pas sage, qu’on se le dise, ce ne sont pas les copines qui me contrediront.

J’ai donc suvi le fil de mon idée… ce riz, je l’avais préparé il y a quelques temps pour notre dîner, avec une omelette, pour un bel Omurice…

Voilà donc que je me retrouvai, du coup, avec un savon assez compliqué à réaliser : un savon au riz et au oeufs… Sachant que la cire de son de riz doit être montée à haute température, et que les oeufs, eux, n’aiment pas ça…

Tant qu’à être fou jusqu’au bout, j’ai décidé de rajouter du mirin, alcool japonais (présent dans beaucoup de plats, dont l’omurice) à base de riz !!!

J’avoue avoir pas mal hésité avant de me lancer, et surtout, je ne me faisais que peu d’illusion sur le résultat final… mais la savonnerie nous fait toujours mentir, n’est ce pas ?

Dans mes huiles :

– 50 % coco

– 30 %olive

– 20 % pépins de raisin

200 ml eau, NaOH pour un surgraissage à 7.

Mirin : 100 ml

Deux jaunes d’oeufs battus ajoutés dans les huiles liquides.

– 5 % de cire de son de riz à faire fondre dans les huiles solides.

– 1 grosse cuillère à soupe de sirop de riz

Fragrance cucumber, wasabi and cilantro.

L’idée est d’aller vite pour tout mélanger, pour éviter que la température ne baisse trop vite. Et surtout, ne pas s’arrêter de mixer pour que les oeufs ne cuisent pas !

Maintenant, c’est un vrai omurice que j’ai envie de préparer !!!

Publicités

J’entends certaines d’entre vous rire en coin, vous avez raison, je suis accro aux moules à savons, je ne peux pas le cacher ! Beaucoup de personnes me demandent où je me procure tous mes moules, je vais donc tenter d’être complète, et j’attends bien sûr vos liens pour étoffer ma liste (non, je n’ai pas écrit acheter d’autres moules !!! 😉

Il existe plusieurs types de moules intéressants pour les savons !

-les moules de récupération : boîtes de Pringles, bricks de lait ou de jus de fruits. Ces moules sont à usage unique puisqu’il faut les déchirer pour démouler le pain de savon, et le trancher ou non, selon la taille du moule. Ces moules sont très pratiques pour les personnes qui souhaitent faire du savon sans pour autant investir dans du matériel spécifique.

Personnellement, j’ai fréquemment rencontré des soucis d’effet geyser dans les boîtes de Pringles, cela doit être en lien avec ma façon de préparer mon savon. J’évite donc ce type de moule, mais j’avoue que c’est une préférence toute personnelle ! J’ai eu plus de succès avec les briques de jus de fruits (pourquoi ? mystère !)

Les grands carrés sont marbrés dans un brick de jus.

Biwil réalisé dans un mini brick de jus de fruit.

Les ronds ont été coulés dans une boîte de chips.

– les moules en sicilone de la patisserie : de toutes les formes, ils peuvent être soient de grande taille (moules à cake, à tarte, à gratins) auxquels cas les savons devront être tranchés par la suite en parts individuelle, soit plus petits (coeurs, étoiles cannelés, madeleine, nounours l’éventail est très large) pour réaliser des savons individuels aux formes amusantes. Dans certains cas, le moule (notamment les rouges clairs) ont tendance à déteindre un peu sur la pate à savons. Les savons sont toujours utilisables mais moins esthétiques.

Vous pouvez les trouver dans les foirfouilles, les supermarchés, sur les marchés ou sur les sites en ligne spécialisés en cuisine.

Je vous mets quelques sites intéressants :

Moldéo

Déco relief

J’inclue aussi dans ce type de moules les bacs à glaçons. Je les trouve personnellement petits pour les savons, je les préfère pour les baumes solides, mais parfois, il peut être sympa de préparer des mini savons pour faire des déco ou des inclusions dans d’autres savons.

Les petits savons sont moulés dans un bac à glaçons.

-Il y a les moules en bois, en plexiglas (très populaires au Japon) ou en silicone pour réaliser des barres de savons bien nettes, à trancher. Pour les moules en bois, il est indispensable de réaliser un chemisage en papier cuisson pour permettre le démoulage de la barre de savon sans souci. Le chemisage n’est pas nécessaire pour les moules en plexiglas.

Pour les moules en plexi :

Cafe de savon

Pour les moules en bois: sur les sites spécialisés en savonnerie.  Sinon, et c’est ce que je vous conseille, les boîtes de vin détournées, comme les jolies boîtes à Porto. Eau de Rose a aussi détourné une boîte à bijoux en bois, très rudimentaire, pour se faire un petit moule à savons, et ses barres sont impeccables.

Pour les moules en silicone, Gisella Manske en commercialise de plusieurs tailles, dont le Dividor.

J’ai personnellement fait l’acquisition du Dividor que je trouve extrêmement pratique, à la CONDITION de glisser une feuille de papier sulfurisé dans le fond du moule (n’ayez pas peur, ce moule se démonte complètement, c’est fait pour !!!). J’ai noté que les savons durcissaient moins rapidement dans ce moule, il faut donc ne pas tenter de démouler les rectangles de savons avant deux ou trois jours. L’intéret principal de ce moule est son côté très modulable.

Mes « Briques toulousaines » réalisées dans le Dividor.

– Il existe enfin des plaques de moules individuels pour savons. Je les adore, je ne m’en lasse pas. Pour ces derniers, il est utile de distinguer les moules à loisirs créatifs généraux (pour plâtre, fimo etc…) que je ne délaisse pas, mais qui ne sont pas mes favoris : ils sont parfois trop petits  ou les motifs trop fins pour assurer un démoulage correct. Et souvent, faire des savons à répétition dans ce type de moules raccourcit considérablement leur durée de vie : ils se craquèlent ou gondolent (du coup la pate à savon ne se répand pas de façon uniforme).

Je privilégie du coup les moules spécifiques pour les savons, plus épais, plus robustes, supportant de hautes température, ne craignant pas de se déformer ou se craqueler au contact de la soude. Les plus connus sont les Milky Way (très jolis et d’excellente qualité). Là, beaucoup de sites existent notamment des sites américains qui sont intéressants en commande groupée ou lorsque vous commandez beaucoup de moules à la fois, et ce malgré les frais de port. En effet, aux Etats-Unis les moules à savons sont tout de même bien moins onéreux qu’en France (surveillez les cours des monnaies tout de même !). Pour assurer un bon démoulage, ne pas hésiter à passer ses savons dans les moules au congélateur.

Moules milky way, riches en détails.

Je vous mets mes préférés, j’attends vos adresses.

Pour la France, Alternative nature commence à proposer une large gamme de moules (dont beaucoup de Milky Way) et les FDP s’élèevent à 5 euros quelle que soit la commande.

En Allemagne Gisella Manske propose un choix très important de moules. Gisella parle allemand, pas français, mais elle lit bien l’anglais et répond à vos questions avec beaucoup de gentillesse. Elle précise aussi combien de moules elle peut glisser dans le colis sans faire augmenter les FDP.

Ailleurs :

Supplies by star

Go planetearth

Soapmolds

Brambleberry

Soapbasics

Sur e-bay les vendeurs de moules vont et viennent, il est parfois possible de trouver des moules intéressants, notamment dans les boutiques de Bento (pour des moules Kitty par exemple).

Enfin je tiens à vous signaler une boutique de moules un peu à part, en 3 D. très beaux mais assez onéreux :

Egbhouse

Ces moules sont aussi disponibles sur e-bay, un peu moins chers (mais moins de choix ) :

lien ebay

Voilà, j’espère que ce petit topo vous permettra de choisir vos moules en fonction de ce que vous souhaitez faire ! Et j’attends de pied ferme vos adresses !

Depuis que Mystic m’a initiée au monde des minéraux, je dois dire que je suis totalement fascinée par ce que je découvre, et comme il n’est pas logique pour moi de séparer végétaux et minéraux, j’ai décidé d’inclure ces derniers dans mes tambouilles.

Pour ce savon, je voulais refaire un aspect malachite comme j’en avais déjà fait, mais j’avoue avoir pensé très fort à mon Agathe mousse dont je suis très fan… Elle symbolise le retour à la nature, me transporte dans le monde de la Forêt que j’aime tant.

J’avais par ailleurs préparé un mâcérat de Lapis Lazuli. Pour savoir comment préparer des mâcérats de minéraux, je vous conseille de lire cet article de Mystic. Il est bien entendu que faire macérer la pierre dans une huile sans purifier et re-énergiser le minéral est sans intéret puisque ce sont les vibrations dudit minéral qu’il faut tenter de préserver.

J’ai donc préparé un macérat de Lapis-Lazuli dans de l’HV tournesol bio. Le Lapis, purificateur, assainit les peaux à problème.

Voilà mes savons :

mineral1

mineral2

mineral3

Pour ce savon, j’ai choisi de la douceur et des huiles un peu précieuses. J’ai aussi pensé à des huiles… vertes  :

– 50%  HV coco

– 30 % HV olive

– 10% beurre de Karité

– 10% HV avocat

eau : 200 ml

Lait : 150 ml

Surgraissage à 7

Pour la trace, j’ai du faire quelques manipulations.

J’ai délayé une cuillère çà café d’oxyde vert (Merci Pat) de chez TKB ( C’est Pat qui pourra vous donner les références exactes) dans 10 ml de macerat de Lapis.

J’ai fait de même avec 7 gr de rhassoul (merci Cherry)

J’ai aussi délayé quelques paillettes vertes dans 3 ml de macerat de Lapis.

J’ai par ailleurs préparé une synergie qui me rapelle la forêt : 10 ml HE Vetiver, 10 ml citron vert, 10 ml lavande.

Pour réaliser le savon, j’ai atteint une trace très fine (quelques coups de mixeur seulement), partagé ma pate en trois, la troisième part étant infime et permettant juste de délayer mes paillettes.

J’ai ensuite rajouté ma synergie dans chacune de trois couleurs.

Ensuite, j’ai réalisé le marbrage selon la méthode One Pot évoquée par Kafée.

J’ai versé le tout dans le dividor.

Pour décorer le savon, j’ai choisi de petites perles en Unakite, pierre de vision que j’affectionne.

J’espère que mon retour à la nature n’a pas été trop long ni trop fastidieux pour vous…

 

D’Israël à Québec, en passant par la Suisse, la France et la Belgique, les bulles se créent, s’envolent, parfument nos vies.

Parce que nous sommes toutes des férues du savon, par delà les frontières, les mers et les océans, nous avons décidé de nous regrouper en un seul espace histoire de partager cette passion

Bienvenue dans un monde de bulles, où il est question de soude, d’huiles, d’effluves et de couleurs !

Où il est question de techniques, de découvertes, de réussites et de ratages.

Où il est question de défis amicaux, d’échanges, de jeux et de dépassement de soi.

Où il est et sera toujours question de bulles. Venez partager notre enthousiasme, nous vous attendons !

Archives