Yâsamîn by Mystic

En parcourant le blog de Lolitarose et de son fameux Savon  » Madame La Marquise  »  ,

J’ai voulu tenter la recette inspirée par Michèle avec du saindoux.

J’ai déjà utilisé de la graisse de canard du Sud Ouest reçue par Nansou et je dois avouer que les savons sont glissants et bien clairs.

Si on utilise des poudres colorantes , les couleurs sont bien franches aussi.

Des savons très crémeux et qui n’agressent pas la peau.

Je voulais tenter le coup avec du Saindoux 🙂

Ma recette revisitée :

80% HV Coco Bio
20% Saindoux

Soude et Eau sans réduction

Un soupçon de lait de coco frais et un nuage de lait concentré sucré

A la trace,
– extrait glycériné de Fleurs de Jasmin home made by Mystic
– Fragrance Jasmin

INS 234
Mousse Abondante 54%
Mousse Crémeuse 18%

Voilà le  » Cochonou  » ( clin d’oeil à Lolitarose 😉 )

Un savon pur blanc très lisse car j’ai travaillé à la trace ultra fine.

Ils ont été moulés dans des moules individuels GBhouse et des moules en silicone à pâtisserie.

Démoulage après 24 hrs.

Et là, on voit bien la différence  visuelle de blanc  et de texture entre les moules :
– texture hyper lisse et pur blanc pour les moules GBhouse
– Des savons blancs moins lisses et   » moins purs  » si je puis dire et un démoulage moins aisé pour les moules à pâtisserie

Comme quoi la qualité n’a pas de prix…..

Pourquoi Yâsamîn ?

Car j’ai voulu associer aux bienfaits du saindoux, le  Jasmin qui avec la Rose est une des deux fleurs Reine en parfumerie.
 Le Jasmin est considéré en Orient comme le symbole de l’amour et de la tentation féminine.
En Inde, Kâma, le dieu de l’amour, atteignait ses victimes par des flèches auxquelles il attachait des fleurs de jasmin.
Cléopâtre serait allée à la rencontre de Marc Antoine dans un bateau dont les voiles étaient enduites d’essence de jasmin……

Bref, il suffit de fermer les yeux et le parfum enivrant du Jasmin vous invite aux rêves les plus fous….

Bisous

 

Publicités