En voyant la catégorie dans laquelle cet article est publié, vous allez peut -être penser que j’ai changé mes ingrédients de base, que je vous présente un magnifique savon composé d’huiles rares et précieuses, avec des micas dorés et surgraissé avec un beurre venu d’une terre lointaine, sans oublier une incroyable synergie d’huiles essentielles bio…. Pourtant rien de tout cela, que des huiles bien de chez nous, si dans le nous j’inclus l’Europe puisque le climat ne s’est pas réchauffé au point de permettre la culture de l’olivier en Suisse. Alors s’agirait-il d’une faute de frappe? J’aurais coché la mauvaise catégorie, précieux au lieu de basique?

Pourtant non, vous avez bien lu. Il s’agit d’un savon précieux.

Il n’est peut être pas très précieux dans ses ingrédients, mais très précieux pour moi. Il marque une étape. J’ai commencé à faire du « vrai savon » en juin de l’an dernier après avoir dévoré les blogs et le Forum des Céphées. Ce savon a été fait pour le swap « A l’heure du thé » organisé debut décembre sur le le site de Swap and the city. Pour Loli j’ai voulu faire un savon qui serait le plus complet et le plus parfait dont j’étais capable à ce moment là. Je suis bien consciente qu’il me reste un grand chemin à parcourir sur la route du savon, mais ce savon ananas/laurier est une étape de progression importante pour moi.

Je devais tenir compte du thème à savoir le thé et des goûts de Loli qui m’a dit aimer les odeurs gourmandes. J’ai donc choisi le thé noir et l’ananas pour cette création. Mais je voulais vraiment me surpasser et faire quelque chose de plus original que les savons aux fruits que je fais d’habitude, j’ai donc décidé d’utiliser un macérat pour la première fois. J’ai cherché une plante qui pourrait relever la douceur un peu fade de l’ananas, et mon choix s’est porté sur le laurer dont j’aime beaucoup le parfum. J’en ai fait un macérat sur  olive bio de Sicile.

Au final ma recette est la suivante:

30% HV coco

10% HV palme

10% HV tournesol bio

50% macérat de laurier sur HV olive bio de Sicile

Lait de coco et yogourt coco mixé dans les huiles avant la soude

Soude à recalculer pour un surgraissage à 9% diluée dans une infusion corsée de thé de Darjelling issu du commerce équitable avec réduction du liquide

A la trace:  Ananas frais mixé et fragrance ananas de chez Sensory, jus d’ananas

Et voici le résultat en image:

J’étais tellement contente de mon savon que je me suis aperçue après l’avoir mis dans les moules que j’avais oublié d’y ajouter la pulpe de noix de coco rappée prévue pour le rendre exfoliant. Le paquet semblait me narguer sur la table, histoire de me rappeler que mon savon n’était pas en tous points aussi parfait que je l’avais voulu.

Les premiers jours, mon savon sentait l’ananas puis l’odeur à évolué, maintenant elle s’est mariée à celle du laurier, de telle manière qu’on ne reconnait plus ni l’une ni l’autre. Le savon a pris un parfum épicée loin de la douceur initiale de la fragrance ananas.

J’espère que Loli sera contente de cet échange. J’ai eu beaucoup de plaisir à créer un savon aussi parfait que mes maigres connaissances en savon me permettent de le faire.

Je précise bien qu’il n’est pas parfait en soi, loin s’en faut, mais il l’est pour moi car il marque les progrès réalisés grâce au soutien et aux conseils de mes chères marraines en savonnerie (les intéressées se reconnaîtront)

Publicités