Depuis que Mystic m’a initiée au monde des minéraux, je dois dire que je suis totalement fascinée par ce que je découvre, et comme il n’est pas logique pour moi de séparer végétaux et minéraux, j’ai décidé d’inclure ces derniers dans mes tambouilles.

Pour ce savon, je voulais refaire un aspect malachite comme j’en avais déjà fait, mais j’avoue avoir pensé très fort à mon Agathe mousse dont je suis très fan… Elle symbolise le retour à la nature, me transporte dans le monde de la Forêt que j’aime tant.

J’avais par ailleurs préparé un mâcérat de Lapis Lazuli. Pour savoir comment préparer des mâcérats de minéraux, je vous conseille de lire cet article de Mystic. Il est bien entendu que faire macérer la pierre dans une huile sans purifier et re-énergiser le minéral est sans intéret puisque ce sont les vibrations dudit minéral qu’il faut tenter de préserver.

J’ai donc préparé un macérat de Lapis-Lazuli dans de l’HV tournesol bio. Le Lapis, purificateur, assainit les peaux à problème.

Voilà mes savons :

mineral1

mineral2

mineral3

Pour ce savon, j’ai choisi de la douceur et des huiles un peu précieuses. J’ai aussi pensé à des huiles… vertes  :

– 50%  HV coco

– 30 % HV olive

– 10% beurre de Karité

– 10% HV avocat

eau : 200 ml

Lait : 150 ml

Surgraissage à 7

Pour la trace, j’ai du faire quelques manipulations.

J’ai délayé une cuillère çà café d’oxyde vert (Merci Pat) de chez TKB ( C’est Pat qui pourra vous donner les références exactes) dans 10 ml de macerat de Lapis.

J’ai fait de même avec 7 gr de rhassoul (merci Cherry)

J’ai aussi délayé quelques paillettes vertes dans 3 ml de macerat de Lapis.

J’ai par ailleurs préparé une synergie qui me rapelle la forêt : 10 ml HE Vetiver, 10 ml citron vert, 10 ml lavande.

Pour réaliser le savon, j’ai atteint une trace très fine (quelques coups de mixeur seulement), partagé ma pate en trois, la troisième part étant infime et permettant juste de délayer mes paillettes.

J’ai ensuite rajouté ma synergie dans chacune de trois couleurs.

Ensuite, j’ai réalisé le marbrage selon la méthode One Pot évoquée par Kafée.

J’ai versé le tout dans le dividor.

Pour décorer le savon, j’ai choisi de petites perles en Unakite, pierre de vision que j’affectionne.

J’espère que mon retour à la nature n’a pas été trop long ni trop fastidieux pour vous…

 

Publicités